Home » Alimentation » On mange quoi?

On mange quoi?

poivronsA la base de la pyramide des besoins de Maslow

Le treck nous amène à reconsidérer ce que beaucoup d'entre nous estimons comme acquis : la satisfaction de nos besoins fondamentaux : boire, manger, dormir…

Des questions très prosaïques prennent en pleine nature une nouvelle dimension : Combien de jours d'autonomie alimentaire ? Quels aliments emporter dans un monde sans frigo ? Comment les faire cuire, les cuisiner ? Comment fait-on pour l'eau ?…

Sur notre planète, on distingue deux grandes cultures alimentaires. D'un côté, les mangeurs de fruits et légumes, de riz et de poisson et de l'autre, les mangeurs de produits laitiers, blé et viande (bœuf, porc…). Tout comme la plupart des pays d'Asie et une bonne partie de pays d'Afrique, Moufida et moi faisons partie de la première catégorie. De ce fait, manger sans gluten ni produits laitiers est relativement facile. Nous intégrons ce qui se fait ailleurs, plutôt que de supprimer ou de chercher un ersatz de produits « bannis ».

Pour les randonneurs adeptes du duo « blé/viande », le pain (à la fois un féculent qui ne demande pas de cuisson et un contenant consommable) et le saucisson (protéines animales non périssables) restent une valeur sûre incontournable.

Nos options sont différentes car, pour nous, la question première est : quels légumes ? Viennent ensuite: quels fruits ? quels oléagineux ? quelles noix et graines ? quelles légumineuses ? quelles céréales ? quels poissons ?

L'itinérance impose ses règles :

  • Règle n°1 : Privilégier les aliments qui peuvent se combiner avec un maximum d'autres aliments (ex : les oignons). Une batterie de cuisine réduite = une cuisine simple et « séquentielle ». Avec seulement un feu et une casserole, préparer un plat consiste à introduire les ingrédients les uns après les autres.
  • Règle n°2 : Des denrées qui se conservent à température ambiante. A noter que lorsque que vous ne mangez pas de produits laitiers, de charcuterie ou de pâtisserie à base de crème c'est quand même plus simple.
  • Règle n°3 : Alléger en ne portant pas d'eau inutile. C'est le royaume des aliments déshydratés (fruits, champignons, purée de pomme de terre, soupe, bouillon cube), du sec (fruits, noix, légumes, condiments), et des poudres (épices).
  • Régle n°4 : Un temps de cuisson réduit : plats tous prêts sous vide, repas lyophilisés (lentilles/jambon, hachis parmentier), flocons (riz, sarrasin), vermicelles (riz)

A suivre : Qu'est ce qu'on emporte?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

7 + 7 =